A43 Panneau 110 Autoroute Convention Climat 1600×750

Pourquoi la Convention citoyenne veut-elle réduite la vitesse à 110 km/h sur l’autoroute ?

Cette mesure pourrait, selon les membres de la Convention citoyenne sur le climat, réduire les gaz à effet de serre.

Parmi les 150 propositions de la Convention citoyenne pour le climat, ses membres ont voté favorablement, vendredi 19 juin, pour une baisse de la vitesse sur autoroute, de 130 km/h à 110 km/h.

Parmi les 150 propositions mises au vote de la Convention citoyenne pour le climatla limitation de la vitesse sur autoroute, de 130 à 110 km/h, a divisé ses membres. Mais vendredi 19 juin, le oui l’a finalement emporté avec 59,7 % des suffrages, contre 40,3 % pour le non.

« Les émissions de gaz à effet de serre sur les routes représentent une part importante des émissions totales et la grande vitesse accroît les émissions, avance la Convention, sur son site Internet. C’est pourquoi nous souhaitons mettre en place une réduction de la vitesse sur autoroute en passant de 130 km/h à 110 km/h ».

Baisse des gaz à effet de serre et économies de carburant

Clivante au sein même de l’assemblée de citoyens tirés au sort, cette proposition permet néanmoins, selon le texte final adopté, de répondre au mandat de la Convention : définir une série de mesures concrètes permettant d’atteindre une diminution d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990), dans un esprit de justice sociale.

La limitation de vitesse sur autoroute aurait en effet l’avantage, selon la Convention, de réduire de 20 % ces émissions de gaz à effet de serre, en moyenne, sur ces transports. Elle permettrait également, outre une baisse de la mortalité et des dommages corporels, d’économiser du carburant.

Mais une telle proposition ne risque-t-elle pas de braquer l’opinion publique ? Installée en octobre 2019, la Convention citoyenne pour le Climat est issue de la crise des Gilets jaunes. Or, parmi les carburants de cette colère sociale, on trouvait l’abaissement de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes à double-sens, sans séparateur central.

Déjà, la proposition de la Convention citoyenne fait l’objet de critiques. « Si ça braque trop de monde, c’est contre-productif », remarque Olivier Blond, de l’association Respire, interrogé par Europe 1. « Il y a des manières différentes de réduire les émissions. »

« Je n’ai jamais vu ça »

Moins suprenante, l’association 40 millions d’automobilistes est vent-debout contre cette mesure. Parlant d’une mesure « impopulaire et couteuse pour la société française », elle a mis en ligne une pétition contre la baisse de la vitesse maximale autorisée sur autoroute. « En une seule journée, on a dépassé les 200.000 signatures, assure le délégué général de 40 millions d’automobilistesPierre Chasseray, à Europe 1. « De mémoire de dirigeant d’association, je n’ai jamais vu ça. C’est dire à quel point c’est irritant pour les Français ».

Que vont devenir les propositions pour lesquelles cette assemblée de citoyens aura voté favorablement ? Elles seront transmises au chef de l’Etat et pourront être soumises au référendum, ou faire l’objet d’une application réglementaire directe. Emmanuel Macron s’est engagé à répondre, le 29 juin, aux propositions de la Convention citoyenne.

Source : www.lanouvellerepublique.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher