Motocyclisme 4904913

Romain Mangé, après l’abandon du BMRT 3D Maxxess Nevers aux 24 Heures du Mans : « Les pilotes n’étaient plus en sécurité »

Le BMRT 3D Maxxess Nevers, ambitieux dans sa catégorie Superstock, a dû renoncer à repartir dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 août, en raison d’un problème électronique.

Quatrième temps des qualifications des 24 Heures du Mans dans la catégorie Superstock, le team BMRT 3D Maxxess Nevers a été contraint à l’abandon, dans la nuit du samedi 29 et du dimanche 30 août, quasiment à mi-course, sur le cicuit Bugatti. « C’est vraiment dommage, parce qu’après deux chutes, on était remonté à la sixième place au scratch et à la deuxième place en Superstock », explique Romain Mangé, team manager.

« On a commencé à avoir des problèmes électroniques au début de la nuit. On est rentré une première fois, pour changer les fusibles et le régulateur. On est reparti, mais le problème a persisté. On est rentré une deuxième fois au stand, cette fois pour changer la pompe à essence et tous les relais. Mais ça n’a rien changé. »

La décision de ne pas repartir a été d’autant plus facile à prendre que le retard accumulé par les arrêts était déjà trop conséquent. « On ne roule pas pour rouler, mais pour un résultat », rappelle Romain Mangé. « Je ne voulais pas prendre de risque. J’ai vu la moto s’éteindre dans un virage, elle a failli être percutée par l’arrière. Les pilotes n’étaient plus en sécurité. »

En tête durant les trois premiers relais
« Il y a forcément de la déception mais il y a également des enseignements positifs et constructifs », conclut Romain Mangé. « On a été en tête durant les trois premières heures de la course. Cela ne nous était jamais arrivé. C’est quelque chose de fort à vivre. Et en terme de performance, on n’a jamais été aussi rapide. Jonathan (Hardt) et Julien (Pilot) sont probablement les deux pilotes les plus rapides de la catégorie. »

Anthony Violland, appelé à suppléer Anthony Loiseau, victime du syndrome des Loges, a également répondu aux attentes. « Il n’avait pas couru depuis deux ans… »

Sauf changement, le BMRT 3D Maxxess Nevers, qui ne peut désormais plus reprendre le leader du championnat, n’effectuera pas le voyage aux 12 Heures d’Estoril (Portugal, 23-26 septembre), quatrième manche du championnat du monde d’Endurance.

Le classement des 24 heures… by Le Journal du Centre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher