Motorbike Helmet Motorcycle Helm Shoei Protection Gear 1109367.jpg!d

BIEN CHOISIR SON CASQUE MOTO

Au delà d’être obligatoire, le casque moto est primordial.

C’est sans conteste, l’équipement motard le plus important. Maxxess vous guide pour trouver le vôtre…

Commençons par le commencement, il faut savoir qu’un casque est propre à chacun et que nous avons tous des morphologies différentes donc des besoins différents.

Premièrement, si votre casque subit un choc, vous devez le changer, même si l’apparence extérieure reste inchangée, l’intérieur, lui, peut avoir subi un dommage et rendra le casque impropre à l’usage auquel il est destiné : c’est-à-dire de vous protéger.

Autre point important : un casque se change environ tous les 5 ans, à cause des matériaux présents à l’intérieur qui perdent de leur efficacité au fil du temps, c’est d’autant plus vrai pour les casques d’entrée de gamme.


LES TYPES DE CASQUES

Le casque intégral est probablement le plus connu et le plus commercialisé. Et pour cause, il est celui qui protège le plus car il protège intégralement votre tête. Il est fortement recommandé lors de longs trajets et à vitesse élevée telle que sur l’autoroute.

  • Le + : son fort pouvoir d’insonorisation optimisant le confort de conduite sur les longues distances!


Le casque modulable est le bon compromis entre le casque jet et le casque intégral. Il dispose d’une mentonnière escamotable : relevée, elle découvre le visage comme un casque jet. Fermée, elle protège l’intégralité du visage comme un intégral. En général, il est plus lourd et plus coûteux qu’un casque intégral.

  • Le + : sa polyvalence, s’adaptant à chaque type de trajet : urbain en position jet et extra-urbain mentonnière baissée!


Le casque jet ne protège que le haut du crâne. Idéal pour un usage urbain et lors de trajets courts. Sa faible insonorisation vous permettra d’être attentif aux bruits environnementaux, il est aussi plus léger. Il plaira aux amateurs de café-racer, aux détenteurs de scooter, aux fans de vintage et aux motards sortant leur belle en période estivale.

  • Le + : sa légèreté et son volume compact!


LES TYPES DE MATÉRIAUX UTILISÉS

Thermoplastique, polycarbonate, résine thermoplastique : principalement pour les casques d’entrée de gamme

Fibres de verre, fibre tri-composites : principalement pour les casques milieu de gamme

Mélange carbone et fibres d’aramide : principalement pour les casques haut et très haut de gamme


LA TAILLE ÇA COMPTE

Bien choisir sa taille est primordial : le casque et votre tête ne doivent faire qu’un. Il ne doit ni être trop petit, dans ce cas là, vous sentirez une compression au niveau des points sensibles de votre crâne, et la conduite sera désagréable, ni trop grand, dans ce cas, le casque bougera beaucoup à haute vitesse et en cas d’impact, il ne pourra pas pleinement jouer son rôle et vous risquez même de le perdre en cas de chute.

Premièrement, munissez-vous d’un mètre de couturière et mesurez la circonférence de votre tête en prenant garde à bien prendre la mesure au dessus de vos oreilles (la partie la plus large) puis référer vous au guide des tailles.

Si vous êtes porteurs de lunettes, veillez à choisir un casque prédisposé à recevoir des lunettes de vue. Privilégiez les casques modulables et jets, néanmoins, certains casques intégraux disposent d’un système spécialement conçu pour les porteurs de lunettes.

Si vous hésitez entre 2 tailles, prenez la plus petite, les mousses de joues vont se tasser avec le temps et s’adapteront parfaitement à votre morphologie.

Sachez également que le taillant peut varier d’une marque à une autre, il est donc important de se référer au guide des tailles de la marque correspondante.


 LES TYPES D’ATTACHES

La boucle micrométrique : Système de fermeture simple et rapide.

La boucle double D : système le plus sécurisant, c’est d’ailleurs le seul système autorisé sur piste.


LES DIFFÉRENTES SANCTIONS

Rappelons que pour être en règle, votre casque moto doit être homologué selon la norme ECE 22-05 (norme européenne), attaché et disposé d’un dispositif réfléchissant sur ses 4 faces.

Un motard ne respectant pas ces règles risque un retrait jusqu’à 3 points sur son permis de conduire,  le refus ou la réduction d’indemnisation de la part de l’assurance, l’immobilisation possible du véhicule et une amende de 4ème catégorie allant de 90 euros à 375 euros.

Maintenant que vous savez tout sur les casques, il ne vous reste plus qu’à trouver le vôtre!N’oubliez pas tout de même que le meilleur moyen de trouver le bon, c’est d’essayer!

Voir nos 37 magasins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher