GP Grande Bretagne

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2018 annulé à cause de la pluie

Le GP de Grande-Bretagne 2018, douzième épreuve de la programmation MotoGP, a dû être annulé en raison de conditions météo exécrables et des consternantes lacunes de drainage de la piste nouvellement resurfaçée de Silverstone. Marquez conserve son avantage de 59 points sur Rossi au championnat du monde.

Les conditions météo s’annonçaient compliquées pour le Grand Prix de Grande-Bretagne 2018. Elles le furent dès les premières séances d’essais libres…

Pas de quoi perturber les 90 000 spectateurs annoncés autour du circuit de Silverstone, habitués s’il en est aux caprices du temps !

Du côté des pilotes cependant, c’est la soupe à la grimace. Les cracks du MotoGP fustigent dès le vendredi les travaux de réfection récemment apportés sur la piste anglaise.

En effet, ils jugent le remède pire que le mal. Tous regrettent un bitume encore plus bosselé que précédemment et une piste qui se gorge d’eau à la moindre averse.

L’inquiétude grimpe d’un cran le deuxième jour (samedi) et des intempéries encore plus fortes. Plusieurs pilotes évoquent clairement des zones de danger sur la piste, faute de capacités suffisantes du bitume à évacuer l’eau…

Des chutes successives dans le même virage (Stowe) en essais libres 4 confirment leurs craintes : Rins, puis Rabat et Morbidelli sont partis à la faute à haute vitesse sur une piste inondée.

Hélas, alors que « Tito » Rabat s’était relevé sans dommage de sa glissade, la Honda de Morbidelli est venue le faucher dans les graviers. L’espagnol est immédiatement transporté à l’hôpital avec de multiples fractures ouvertes à la jambe droite.

 

Heureusement les jours de Rabat ne sont pas en danger, mais le couperet est passé très près du pilote Avintia…

Opéré dans la foulée en Angleterre au péroné et au fémur de la jambe droite, Tito Rabat sera prochainement transféré à Barcelone (Espagne) pour poursuivre sa convalescence. Reste que dans le paddock, l’incident a jeté un sacré froid…

Courses reportées puis annulées

Ce dimanche matin à Silverstone, l’humeur des pilotes était aussi morose que le ciel. Après un warm-up disputé sous le soleil (et dominé par Viñales), la pluie a de nouveau fait son retour. Prévoyante, la direction de course avait décidé d’avancer les horaires pour limiter les dégâts.

Ils ont même décidé de déplacer la course MotoGP à 12h30, avant les épreuves Moto3 et Moto2.

A la mi-journée toutefois, il faut se rendre à l’évidence : la pluie incessante n’autorise aucun départ, malgré des travaux en urgence sur le bitume pendant la nuit : des « saignées » ont été ouvertes dans le bitume pour améliorer son drainage.

Autant appliquer un pansement sur une jambe de bois : des « soins » indignes d’un championnat du monde !

S’ensuit alors un bal de report de la course, avec entre-temps la courageuse intervention d’une balayeuse et des commissaires de piste pour tenter de pousser l’eau en dehors du tracé… La commission de piste espère ensuite pouvoir donner un départ vers 14h30, puis évoque un report à 17h30…

Mais les organisateurs se heurtent à chaque fois à la réalité. Le circuit de Silverstone est impraticable, particulièrement ses virages 7 et 8.

Source : Moto-net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher